Léon l'Africain

Couverture
François Pouillon
KARTHALA Editions, 2009 - 400 pages
0 Avis
Léon l'Africain ou, si l'on préfère, Hasan al-Wazzân est resté célèbre comme l'auteur d'un texte sur le monde de l'Islam qui, dès sa publication à Venise en 1550, est devenu l'une des sources majeures de l'histoire sociale du Maghreb et de l'Afrique sahélienne pour la période des " siècles obscurs ". Avec sa Description de l'Afrique, il fournissait en effet au monde chrétien, qui ne s'y risquait guère, un document de premier ordre qui allait être méthodiquement scruté par des historiens de tous bords et, parmi eux, l'un des plus grands orientalistes français, Louis Massignon. La connaissance de Léon l'Africain a été considérablement renouvelée après qu'une biographie romancée d'Amin Maalouf a connu un succès de librairie. On s'est préoccupé alors de revenir à un auteur resté long-temps effacé derrière son oeuvre. Ce jeune musulman andalou, voyageur aventureux et chargé sans doute de quelque mission diplomatique, capturé par des corsaires chrétiens, fut donné au pape qui eut le souci d'écouter son témoignage, avant de le convertir et de l'adopter (d'où son nom). Quand l'écho du livre atteignit l'Europe cultivée, son auteur avait quitté Rome depuis longtemps, peut-être pour disparaître en terre d'Islam. Voilà bien un personnage de roman ! Il s'en est suivi des débats sur une figure qui peut représenter le modèle du passeur de frontières, personnalité métisse telle que l'on aime aujourd'hui en imaginer. Pourtant, avec les réveils identitaires qui marquent l'époque contemporaine, ce personnage hybride a pu être aussi considéré par les siens comme un transfuge et un renégat. Des historiens de la littérature, du voyage, de l'économie sociale du Maghreb et de l'Afrique au sortir du Moyen Age confrontent ici leurs méthodes dans l'approche de ce texte ancien. L'œuvre et le personnage de Léon sont l'occasion de conduire une épistémologie historique des relations entre cultures différentes mais communicantes : anciennes et modernes, d'Orient et d'Occident. À partir de Léon l'Africain, on peut en somme essayer de penser en même temps l'avancement de la science et le choc des civilisations.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Remerciements
5
Présentation Traduttore traditore
13
Une carrière politique au service du sultan de Fès
31
La conquête ibérique du littoral marocain daprès la Description
67
Le pays des Noirs selon JeanLéon lAfricain
83
Les noms de peuples ont une histoire
103
Le Maghreb préislamique dans la Descrittione dellAfrica
119
Le manuscrit de 1526 et les cérémonies de mariage à Fès
147
Le Maroc dans les premières années du XVIe siècle Tableau
289
Le conte de lamphibie et les ruses dalHasan alWazzân
311
Note sur les Trickster Travels de Natalie Davis
325
Une lecture réformiste de Leo Africanus
333
Léon sur Internet
349
Lhypothèse du tableau
365
Essai de chronologie critique
373
Cartes du Maroc et de la Méditerranée
385

JeanLéon et les femmes
185
Lecteur dIbn Khaldûn
211
Luis del Mármol lecteur de Léon
239
Léon lAfricain au Brésil
269

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques