Bulletin de la Société de chirurgie de Paris, Volume 9

Couverture
Librairie de Victor Masson, 1859
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 312 - ... de l'anesthésie, mais encore une résolution suffisante pour me permettre d'imprimer à la hanche les mouvements convenables. Cette fois l'anesthésie et la résolution furent obtenues , et j'en profitai pour imprimer au membre malade plusieurs mouvements de flexion et d'extension ; pendant cette manœuvre je confiai l'éponge à M. Guibert, qui n'avait cessé, conjointement avec moi, de surveiller le pouls depuis le commencement de l'opération. J'avais à peine communiqué quelques mouvements...
Page 50 - Or, la règle essentielle et générale, c'est qu'il faut, avant tout, assouplir la hanche, et, pendant l'anesthésie, lui rendre complètement sa mobilité. Ceux qui procèdent sans cette préparation au rétablissement de la rectitude tentent des efforts impuissants , s'ils agissent avec modération; ils s'exposent à fracturer les os, s'ils procèdent avec violence. II ne s'agit point, pour rompre les adhérences, d'exagérer une fois la flexion ; mais il faut procéder par une série alternative...
Page 203 - Président annonce la perte que la Société vient de faire en la personne de M. Louer, qui était notre collègue depuis de nombreuses années et s'intéressait vivement à nos travaux. Sur la proposition de M. Soclet, il est convenu qu'une lettre sera adressée à M"" Louer pour lui présenter les condoléances de notre Société.
Page 17 - Hain remercie la Société de l'honneur qu'elle lui a fait en l'appelant à la direction de ses travaux, et l'assure de tout son zèle et de tout son dévouement.
Page 259 - ... du tibia, par une lamelle osseuse de tissu compacte qui restait fixe et suspendue, alors que le reste de la tumeur s'affaissait. Aussitôt que...
Page 280 - Le malade était un homme fort, vigoureux ; rien dans ses antécédents ne contre-indiquait l'emploi du chloroforme ; il était horizontalement couché dans son lit, par conséquent dépouillé de ses vêtements : rien ne pouvait donc gêner la respiration. On verse du chloroforme sur une compresse de linge usé, par conséquent très-perméable à l'air , pliée en double et roulée en cornet. Il est en tout employé de 45 à 20 grammes du liquide anesthésique.
Page 281 - Ce malade n'est donc pas mort d'asphyxie, dans l'acception que l'on donne à ce mot. At-il succombé à une syncope , c'est-à-dire à un affaiblissement momentané des battements du cœur? M. Richet ne le pense pas , car la syncope commence toujours par une pâleur du visage ; ici rien de semblable, le visage était resté coloré. Ce chirurgien incline plutôt à croire qu'il a eu affaire, soit à ce que MM. J. Guérin et Robert ont appelé une sidération du système nerveux central, ayant •...
Page 319 - Le procès-verbal de la séance précédente est lu et adopté. CORRESPONDANCE. M. LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL donne lecture de la correspondance.
Page 510 - La Société se forme en comité secret pour entendre le rapport de la commission chargée de poser les questions de prix pour les années 1857 et 1858.
Page 365 - Mémoire sur les paralysies alternes en général et particulièrement sur l'hémiplégie alterne avec lésion de la protubérance annulaire...

Informations bibliographiques