Greniers collectifs de l'Atlas: patrimoines du Sud marocain

Couverture
Edisud, 2006 - 301 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
Après avoir arpenté les vallées présahariennes pendant près de dix ans, l'architecte et anthropologue Salima Naji a consacré plusieurs années de recherches aux greniers-citadelles du Maroc. A partir d'un faisceau de près de deux cents greniers, du Haut-Atlas central aux franges présahariennes de l'Anti-Atlas, elle a rayonné des Ayt Sokhmane aux contreforts Idouska d'Agadir, de Tata à Taliwin, d'Amtoudi aux Ayt Bou Guemmez, enquêtant auprès des anciens, relevant les édifices, interrogeant la vitalité des pratiques conservatoires. Si les formes construites du grenier communautaire sont ici privilégiées, les autres patrimoines tangibles et intangibles, les légendes et traditions transmises oralement ne sont pas négligées. De multiples entretiens ont questionné la mémoire et l'oubli pour finalement esquisser ce qui fait l'identité des communautés berbères de l'Atlas. Les recherches se sont également appuyées sur des chantiers de réhabilitation de greniers, actions concrètes de sauvetage ou de développement culturel, menées par l'auteur et qui lui ont valu, notamment, de recevoir le Prix Jeunes Architectes, de la Fondation EDF. -- Book jacket.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques